Warning: Use of undefined constant SIDE_TAB - assumed 'SIDE_TAB' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /homepages/9/d416621968/htdocs/blogcouture/wp-content/plugins/side-tab/side-tab.php on line 30

Warning: Use of undefined constant SIDE_TAB_URL - assumed 'SIDE_TAB_URL' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /homepages/9/d416621968/htdocs/blogcouture/wp-content/plugins/side-tab/side-tab.php on line 31

Warning: session_start(): Cannot start session when headers already sent in /homepages/9/d416621968/htdocs/blogcouture/wp-content/themes/slrloungev2/widget/widgetcontact.php on line 113
Les différentes queues « dentelle-et-habit

Les différentes queues

Bouton à queue

Queue_1Ceux sont des boutons qui se cousaient sur des brandebourgs,

en général en forme d’olives.

La ganse, faisait anneau de boutonnière se nommait boutonnière à queue.

 

 

 

Queue de chaperon

Queue_2Aux XIVe  et XVe siècles,

on appela queue de chaperon la cornette en pointe du chapelon (coiffe en étoffe).

Le chaperon est une coiffure en étoffe qui fut portée depuis le XIIe jusqu’au XVIe siècle.

 

 

 

 

 

Queue de cheval

Queue_3Vers 1958, la mode subite et universelle,

pour les femmes, jeunes filles et petites filles, d’une coiffure dite « en queue de cheval ».

Cette coiffe consistait à regrouper tous les cheveux

vers le haut de la tête laissant tomber les cheveux longs dans le dos.

L’origine viendrait des populations barbares riveraines du Rhin et de Danube

ainsi que celles des iles de l’Océanie.

 

 

Queue de cheveux

Queue_4Partie de la chevelure pendant derrière la nuque.

Au XVIIIe siècle,

les cheveux étaient réunis sous la nuque par un lien serré.

La façon la plus commune était la queue roulée par un ruban noir dite en salsifis.

Queue_5

Les militaires étant leurs propres coiffeurs,

les soldats, à califourchon l’un derrière l’autre sur un banc,

peignaient et ficelaient réciproquement leurs cheveux, faisant la queue.

 

 

 

 

 

 

 

 

Queue de Martre

Queue_6Petite mèche de martre noire rehaussant la fourrure blanche d’hermine.

Cette mèche simule la pointe noire de la queue de martre mais,

en général, est faite de poil d’agneau noir.

 

 

 

 

 

 

 

 

Queue-de-pie

Queue_7C’est un vêtement de cérémonie court devant et à longues basques terminées en pointe derrière

qui arrivent au niveau des genoux.

Elle est généralement caractérisée par le fait qu’elle ne s’attache pas.

Traditionnellement, la queue-de-pie caractérisait l’habit de soirées et de bals.

 

 

 

 

 

 

 

Queue de Morue

Queue_8Depuis que les habits à la françaises prirent des pans longs et échancrés,

la mode s’en est perpétuée et l’habit noir de soirée,

de nos jours, est encore qualifié d’habit à queue de Morue.

 

 

 

 

 

 

 

 

Queue de Robe

Queue_9Les robes à traîne ou à queue furent à la grande mode au Moyen-âge.

Les lés d’étoffe (morceau de tissu) étaient dans toute leur longueur

et la robe était tout d’une pièce, la traîne n’étant pas rajoutée.

 

Queue_10A la fin du XIVe siècle,

Les queues de robes ou manteaux de cour

s’attachaient à la taille par des agrafes,

et dés la cérémonie finie,

on s’empressait de décrocher

cette queue encombrante.

 

 

Queue_11Leur longueur dépendait du rang de la noble dame

(voir article : Montre-moi ta traîne, je te dirai qui tu es !).

Pour les queues de robes ordinaires, on les relevait avec des agrafes ou des boutons.

 

 

A partir de 1806,

la robe de ville perdra sa traîne mais la toilette de cour

pour les cérémonies ressuscite les robes à longues queues.

 

 

Queue_12

Queue_12_1Vers 1880,

seules les robes pour le soir et les cérémonies conservent la traîne.

 

 

 

 

 

 

 

 

http://www.blog.dentelle-et-habit.com/wp-content/plugins/sociofluid/images/facebook_48.png

Leave a Reply